Dans une étude* datant de 2014 deux scientifiques américains démontrent que notre moral est au plus haut le samedi et le dimanche comparé aux autres jours. Mais pour certains d’entre nous, le week-end est synonyme d’angoisse et de solitude. The Guardian, journal Britannique, a enquêté sur les personnes touchées par la solitude du week-end.

Si vous êtes anxieux à l’idée de savoir comment vous allez passer votre week-end de la meilleure façon possible alors vous souffrez peut-être du syndrome d’anxiété du week-end (Weekend Anxiety Syndrome – WAS). Bon, le syndrome d’anxiété du week-end n’est pas le terme médical officiel, cependant de nombreuses personnes en souffrent et ressentent cela. Lorsque, après une semaine entière de travail acharné, vous disposez enfin de deux jours pour faire ce que vous voulez, vous craignez que le week-end ne soit pas aussi mouvementé que vous l’imaginiez. Cela peut vous mettre une pression inutile et provoquer de l’anxiété.

Cela ne fait pas de vous quelqu’un de différent

Célibataires, expatriés, sans famille, où tout simplement sans véritables contacts extérieurs, nombreux sont ceux qui préfèrent la semaine aux week-ends.

Les week-ends sont souvent réservés à la famille, aux voyages en couple, aux enfants, beaucoup se sentent exclus de ces habitudes. C’est pourquoi le week-end ils se retrouvent seuls et ces deux jours peuvent être une véritable source de stress.

La semaine il est plus facile d’être occupé, de rencontrer des gens, d’avoir des relations entre collègues. Nous sommes tous occupés à faire des projets, à avoir des réunions, à sortir, que lorsque nous avons du temps libre, nous ne savons pas comment nous y prendre. Ce temps libre nous semble si précieux que nous ne savons pas comment l’utiliser correctement et en tirer le meilleur parti. C’est le silence de l’appartement vide qui nous fait peur et nous confronte à notre solitude.

La pression du week-end ne vient pas exclusivement de vous, en effet sur les réseaux sociaux tout le monde a tendance à montrer le meilleur de soi-même. Exposer son week-end, ses sorties, ses bons moments passés avec ses amis. Cela peut donner l’impression de ne rien faire d’intéressant et de gâcher son week-end à ne rien faire.

Le contexte joue souvent


De plus, si vous avez des horaires fixes du lundi au vendredi, le fait de ne pas avoir d’horaire et de prévision pour le week-end peut vous rendre anxieux. Surtout si des plans de dernières minutes apparaissent comme une invitation improvisée chez un ami par exemple.

Vous pouvez être déstabilisé par le « blue du dimanche soir », souvent influencé par le stress de la reprise du lundi matin. Si vous considérez que le samedi et le dimanche sont les seuls jours pour profiter et vous reposer, alors vous devez obligatoirement profiter au maximum de votre week-end.


Cependant vous pouvez très bien vous reposer et ne pas vous forcer à sortir, profiter de son week-end c’est profiter à sa façon !

Il faut que vous appreniez à tirer le meilleur parti de vos week-ends. Si vous vous sentez mieux chez vous sans avoir rien prévu faites le, si au contraire vous préférez prévoir des activités et structurer votre week-end alors n’hésitez pas.

Pensez à aller au cinéma, à lire un livre, à recontacter des amis. Il est très recommandé de passer du temps dans la nature qui pourra vous relaxer avant la reprise du lundi et calmer votre anxiété. Parfois vos week-ends seront chargés et d’autres fois non, ce qui est important, c’est que vous utilisiez ce temps pour vous ressourcer.

https://websie.co

https://www.sociologicalscience.com/time-network-good/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *