La demande des belges en soin de bien-être mental n’a jamais été si importante…

Au-delà des effets ponctuels de la crise sanitaire sur la santé mentale des belges, il existe une tendance structurelle. Elle est symbolisée par une statistique : depuis 2015, la Belgique dépense plus d’argent pour les allocations liées aux maladies de longue durée (dépressions, burn-outs, …) qu’en allocations de chômage. La tendance ne fait que s’aggraver depuis 6 ans et ne risque pas de s’améliorer avec la pandémie. D’après une récente enquête RH Tempo team, les salariés se disent moins heureux qu’il y a un an. Ils éprouvent moins d’envie et de plaisir au travail. Ils seraient d’ailleurs deux fois plus nombreux qu’il y a 12 mois à rechercher un nouvel emploi.

…mais cette demande n’arrive pas à rencontrer une offre en soin pourtant abondante

Pour faire face à cette vague de souffrance, une solution existe: consulter un professionnel. Les psychologues peuvent aider leurs patients à extérioriser leur mal-être. Pour prendre du recul et trouver en eux les armes dans la résolution et la compréhension de leurs difficultés.

Au cours des dernières décennies, la Belgique a formé de nombreux psychologues. On recense d’ailleurs 15 000 psychologues agréés en Belgique. Si un adulte belge sur deux décidait de consulter, chacun devrait théoriquement pouvoir bénéficier de 8 heures de thérapie par an.

Pourquoi alors malgré la disponibilité de personnel compétent, de nombreux belges ne se décident pas à consulter un professionnel ? En termes purement économiques, la santé des belges est un marché inefficient où une demande importante n’arrive pas à trouver une offre abondante.

Les raisons de ce fiasco émotionnel et budgétaire

S’agit-il d’une problématique financière ? Probablement pas. La plupart des mutuelles remboursent une partie du tarif des consultations d’un psychologue agréé (jusqu’à 250€ par an).

La première barrière à l’entrée, c’est l’absence de diagnostic, de la fierté et une mauvaise compréhension du travail effectué par les psychologues. Beaucoup de patients ne se rendent pas compte que certaines complications physiologiques (troubles du sommeil, migraines, douleurs physiques inexplicables, …) sont liées à un mal-être psychologique. Pour beaucoup, la consultation d’un psychologue est intimidante et encore trop souvent considérée comme un aveu de faiblesse. Contrairement aux idées reçues, un psychologue ne reste pas passif pendant la consultation mais interagit avec son patient et lui donne des exercices concrets pour trouver lui-même les solutions vers une vie plus apaisée.

Deuxième obstacle, la recherche du bon psychologue avec l’approche et l’expertise adéquate. Elle peut s’avérer laborieuse et en décourager plus d’un.

Enfin, les contraintes opérationnelles (durée de transports, parking, …) peuvent également dissuader certaines personnes à se faire accompagner par un psychologue professionnel.

Si notre société souhaite limiter la détresse psychologique des belges et les nombreuses conséquences néfastes associées (absentéisme, dépression, burnout, perte de sens, démissions, …), il est temps que tous les acteurs de la santé mentale (dont les employeurs) travaillent ensemble. Pour trouver des solutions face à ces barrières et rendre l’accès aux soins de santé mentaux le plus fluide possible

Websie a l’ambition de faire tomber les obstacles d’accès au soutien émotionnel

Face à ces différentes contraintes, Websie s’adapte et aide les internautes à trouver un psychologue en ligne:

  1. Absence de diagnostic. Au travers d’une importante production de contenu partagé au travers de son blog et de sa chaine YouTube, Websie vise à effacer les barrières psychologiques qui empêchent les patients de faire le premier pas pour consulter.
  2. Accompagnement dans la recherche du psychologue adapté aux besoins du patient. Au travers d’une approche en 3 temps:
    1. Clarification du besoin dans une discussion anonyme et sécurisé. Le patient répond à quelques questions concernant les raisons le poussant à consulter,
    2. Attribution du psychologue et prise de connaissance. Sur base des réponses, Websie suggère un psychologue spécialisé dans le besoin du patient. Psychologue et patient peuvent alors entrer dans un espace de chat où chacun pourra répondre aux questions de l’autre afin de se rassurer puis d’éventuellement planifier un premier rendez-vous 
    3. Consultation
  3. Contraintes organisationnelles. Websie permet l’organisation de consultation en ligne. Cela permet une plus grande simplicité et flexibilité organisationnelle dans le respect le plus strict des précautions sanitaires. La consultation en ligne permet également un accès simplifié à des psychologues spécialisés aux besoins du patient. Où qu’ils soient situés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *